Retrouvez tous les produits disponibles pour Noël >>
MENU

Protection de la femme

Depuis plusieurs années, le phénomène migratoire demande une approche interculturelle au niveau de la disparité de genre, de la marginalité sociale et de la violence par rapport aux femmes. Trama di Terre est une association italienne fondée à Imola (Bologna) en 1997 par des femmes et pour les femmes de différents pays. L’association renforce l’interculturalité et le droit à l’autodétermination de la femme, le Centre Interculturel étant un espace de rencontre, de confrontation, de lutte pour la liberté.

Les femmes qui s’adressent à Trama di Terre trouvent un refuge, de l’aide et du soutien grâce aux projets et aux structures de l’association. Le service d’hébergement s’adresse aux femmes en situation de fragilité économique, violence, urgence de logement. Elles sont accueillies dans une communauté 100% féminine qui les aide dans leur autonomie, à travers des cours d’italien et de la médiation interculturelle pour les domaines sociaux, médicaux, scolaires.

Le Centre Anti-violence et les refuges sont un havre de paix où les femmes en fuite des mariages forcés et de la violence trouvent protection, écoute, conseil juridique, soutien dans la recherche d’un travail. En 2014 Trama di Terre a inauguré le Projet Réfugiées, pour l’accueil des femmes demandeurs d’asile, avec une attention spéciale aux violences de genre subies dans leurs pays d’origine, pendant le voyage et à l’arrivée.

Chaque année 500 femmes environ (les femmes en difficulté mais aussi celles qui prennent part aux cours et aux initiatives de l’association) passent par le Centre Interculturel, ainsi que le Centre Anti-violence qui accueille entre 80 et 100 femmes. 34 places sont réservées aux demandeurs d’asile, le nombre de femmes hébergées chaque année étant différent, selon la longueur des projets d’accueil.




Aujourd'hui, le sans-abrisme est l'un des plus grands problèmes sociaux en Allemagne et dans de nombreux autres pays. La situation a beaucoup évolué ces dernières années : A "l'ancien" sans-abrisme, celui qui existe depuis longtemps, se rajoutent des nouvelles formes, comme un nombre croissant de réfugiés ou de personnes âgées vivant en pauvreté. Selon les estimations, plus de 6000 personnes vivent dans la rue à Berlin - un tiers d'entre elles sont des femmes. La situation des femmes est particulièrement difficile dans ce contexte. Elles sont nombreuses à exprimer le sentiment constant d'insécurité comme résultat d'agressions qu'elles ont déjà subies.

"Evas Haltestelle" (L'arrêt d'Eva) est un endroit incontournable pour ces femmes. Depuis plus de 20 ans, c'est un petit havre de paix où les femmes sans abri peuvent subvenir à leurs besoins fondamentaux de nourriture, sommeil, soins corporels et de lessive. Elles reçoivent également de l'aide pour trouver un logement permanent et pour examiner et faire valoir leurs droits. En hiver, l'arrêt d'Eva assure des hébergements d'urgence pour la nuit. Deux travailleurs sociaux et de nombreuses femmes bénévoles assurent le fonctionnement quotidien de l'établissement.

Cette année, l'arrêt d'Eva a failli fermer ses portes. Son bail a été résilié et en raison de la situation délicate sur le marché immobilier berlinois, il a été très difficile de trouver un nouveau logement. Heureusement, l'arrêt d'Eva a maintenant une nouvelle adresse et a même pu s'agrandir. Les nouveaux locaux peuvent accueillir plus de 100 femmes. Les abris d'urgence pour la nuit pourront également être augmentés. Edenly souhaite à l'arrêt d'Eva bon courage pour le déménagement et - évidemment - beaucoup de joie dans cette nouvelle "maison".




Comme en France, la mission principale de SOS Villages d'Enfants Allemagne est d’offrir un foyer aux enfants dans le besoin et de contribuer à améliorer la situation sociale des jeunes et des familles défavorisées. Les enfants, dont les parents biologiques ne peuvent pas s'occuper d'eux, grandissent ainsi dans un environnement familial.

Le premier village pour enfants abandonnés a été fondé en 1949 par Hermann Gmeiner en Autriche. Le constat à l’époque était justement qu’un enfant avait besoin d’un parent, de frères et sœurs, d'une maison et d'un village. Aujourd'hui, SOS Villages d'Enfants est représenté dans 134 pays et territoires dans le monde entier avec plus de 2700 établissements.

Leur travail ne se concentre plus seulement sur les villages. Ils soutiennent les adolescents avec des offres de loisirs, de colocations et des perspectives de formation professionnelle. L'association comprend également des communautés villageoises pour les personnes souffrant de handicaps mentaux et émotionnels.

Edenly a un vrai coup de cœur pour les « Centres mères » qui offrent aux parents isolés la possibilité de nouer des contacts, de participer gratuitement à des activités et de faire garder leurs enfants en cas de besoin. Nous sommes ravis de pouvoir ainsi soutenir notamment des mamans célibataires qui doivent gérer leurs vie personnelle et professionnelle sans soutien familial.




Chaque année, 15 millions de filles sont mariées avant l'âge de 18 ans. Cela fait 28 filles par minute: 1 toutes les 2 secondes. Le mariage d'enfants viole les droits des filles à la santé, à l'éducation et à l’épanouissement. Elles sont exposées à la violence tout au long de leur vie et piégées dans un cycle de pauvreté. Le mariage des enfants est alimenté par l'inégalité des sexes, la pauvreté, les traditions et l'insécurité. Il se produit à travers différents pays, cultures et religions et change d'une communauté à l'autre.

Girls Not Brides est un partenariat mondial regroupant plus de 800 organisations de plus de 95 pays qui se sont engagées à mettre fin au mariage des enfants et à permettre aux filles d’exploiter leur potentiel. Ils proposent et apportent des solutions locales et contextuelles sous forme de crowdfunding. Les projets des membres de Girls not Brides ont pour but d’autonomiser les filles, de mobiliser les familles et les communautés, de fournir des services et de mettre en oeuvre les lois.

Edenly suit les actions des membres de cette grande organisation depuis longtemps et nous sommes honorés de pouvoir les soutenir.